La pollinisation

Pour se reproduire, les fleurs ont besoin d’être « pollinisées ». Elles doivent recevoir sur leur pistil (élément femelle) le pollen produit par les étamines (élément mâle) d’autres fleurs. Cette pollinisation se fait principalement par l’intermédiaire des abeilles qui déplacent le pollen en se promenant de fleur en fleur.

Les abeilles butinent

Les fleurs ont donc besoin des abeilles pour se reproduire. Pour les attirer, elles produisent une substance sucrée : le nectar. Les abeilles en raffolent. Elles vont le puiser à l’intérieur des fleurs mellifères grâce à leurs trompes. Elles le stockent ensuite dans leur jabot pour le rapporter à la ruche.

Les abeilles butinent également le miellat. Cette substance se présente sous forme de gouttelettes sucrées fixées sur les feuilles des végétaux. Le miellat est fabriqué par de petits animaux comme les pucerons. Ces derniers se nourrissent de la sève et rejettent ce qu’ils ont en trop sous la forme de ces petites gouttelettes.

Le transport du butin vers la ruche

Une fois qu’elle a fait son petit tour dans la nature, l’abeille butineuse rapporte du miellat et du nectar dans son jabot et du pollen sur ses pattes arrière.

La fabrication du miel

De retour à la ruche, l’abeille mélange le nectar et le miellat à sa salive puis malaxe le tout. Elle passe ensuite ce mélange dans le jabot d’une autre abeille et ainsi de suite. Au fur et à mesure qu’il passe d’abeille en abeille, ce mélange s’enrichit, se transforme, se concentre pour devenir… du miel ! Seules les abeilles savent faire du miel. L’homme en est incapable. On estime qu’une ruche produit en moyenne plus de 20 kg de miel par an. Le miel fabriqué est stocké pour servir de nourriture aux abeilles pendant l’hiver.

Les autres produits de la ruche

> La cire : elle est fabriquée par les glandes cirières des abeilles. Elles l’utilisent pour construire les petits trous (alvéoles) qui servent de berceau aux jeunes larves et de grenier à miel.

> La gelée royal: cette substance fluide et blanchâtre est secrétée par les glandes des abeilles nourricières. Elle sert de nourriture aux larves et est la seule nourriture de la reine pendant toute sa vie (3 à 5 ans).

> La propolis : cette résine végétale est récupérée par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres. Une fois mélangée à de la salive, les abeilles s’en servent pour réparer les fissures de la ruche, se protéger des intempéries et pour lutter contre certains microbes.

Le travail de l’apiculteur

L’apiculteur prend soin de ses colonies d’abeilles et entretient ses ruches. Il veille à ce que les conditions nécessaires pour leur survie soient bien remplies : absence de prédateurs, ressources en fleurs et en eau… Il surveille la production de miel ainsi que la ponte et la santé des abeilles. Quand c’est nécessaire, il ajoute des ruches pour accueillir les nouveaux essaims. Enfin, il récolte les produits de la ruche pour notre consommation ou pour les transformer en autres produits.