Les abeilles domestiquées

À l’état sauvage, les abeilles installent leur colonie dans la nature comme dans des troncs d’arbres creux, des cheminées ou sous des toits. Ce sont les Hommes qui ont construit des ruches pour les élever et récolter leur miel.

L’organisation d’une ruche

Les abeilles vivent en groupe bien organisé composé d’une reine, de 10 000 à 80 000 ouvrières et de quelques centaines de faux bourdons. Chacun a un rôle précis pour que tout fonctionne bien ! Et chaque abeille naît en sachant ce que la colonie attend d’elle.

La reine 

Il n’y a qu’une seule reine par ruche ! C’est elle, et uniquement elle, qui pond des œufs. Au printemps, elle peut pondre jusqu’à 2 000 œufs chaque jour, soit environ 1 œuf par minute ! Ces œufs donneront naissance à des ouvrières ou à des faux bourdons.

Les ouvrières  

Les ouvrières sont les plus nombreuses. Elles changent de rôle au fur et à mesure de leur courte vie. Elles sont donc tour à tour : ménagères (nettoyage de la ruche), nourrices (soin des œufs et des larves), architectes (construction de la ruche), ventileuses (régulation de la température de la ruche), gardiennes (défense de la ruche), butineuses (ramassage du pollen et du nectar).

Les faux bourdons 

Ce sont les abeilles mâles. Ils sont peu nombreux dans la ruche. Leur rôle est de féconder la reine.